La création du monde selon la mythologie Inca

La création du monde selon la mythologie Inca

Dernier membre du trio des grands royaumes d’Amérique du Sud avec les Aztèques et les Mayas ; les Incas adhéraient comme leurs voisins aux cycles de créations-destructions de mondes. La mythologie Inca n’était toutefois pas la seule religion du royaume Inca : composé de différents peuples, le royaume autorisait les civilisations assimilées (par la paix ou la force) à conserver leurs religions.

« Hanan Pacha » : le monde d’en haut

Le monde vu par les Incas est divisé en 3 « pacha » (monde en français) :

  • Hanan Pacha : le monde d’en haut
  • Kay Pacha : la Terre, le monde ou humains, plantes et animaux vivent
  • Ukhu Pacha : le monde souterrain

Le monde d’en haut se réfère au ciel. On y retrouve évidemment le soleil, la lune et les étoiles.

Cependant, le monde d’en haut compte aussi plusieurs résidents divins.

Les plus importants se nomment Inti et Mama Killa. Dans la mythologie Inca, Inti est le Dieu du Soleil alors que Mama Killa est la déesse de la Lune.

Ces derniers doivent aussi cohabiter avec Illapa, le Dieu de la Foudre.

 

Les Incas pensaient que le monde d’en haut et le monde terrestre était connectés au travers des éclairs et des arcs en ciel.

« Kay Pacha » : le monde terrestre

Comme dit précédemment, les Incas croyaient aux cycles de créations-destructions. Cela signifie que plusieurs mondes se sont succédé. L’invasion espagnol débute lors du 5e cycles. Ces 5 mondes durèrent chacun 1 000 ans :

  • Le premier monde est celui des Hommes de Viracocha : Viracocha est le Dieu créateur des Incas. Ces premiers furent transformés en pierre par la divinité en punition de leur comportement belliqueux
  • Le second monde est celui des Hommes sacrés : celui-ci fut détruit lorsque le Soleil s’arrêta
  • Le troisième monde est celui des Hommes sauvages : ce monde fut englouti par un déluge
  • Le quatrième monde est celui des Hommes guerriers : ce monde sombra suite aux nombreux conflits
  • Le cinquième monde est celui des Incas

 

Selon la mythologie Inca, le Dieu créateur Viracocha donna vie au monde. Alors que celui-ci était plongé dans l’obscurité, Viracocha créa le Soleil et lui ordonna de se lever, puis il façonna la Lune et les étoiles. Après cela, il décida de créer les différentes tribus des Andes ; chacune recevant de la divinité un territoire, un costume, une langue et des traditions différentes : les Incas étaient nés.

417px-2Wiener-Tintin-Dieu_Soleil
Dessin de Charles Wiener de 1880 représentant Viracocha et utilisé par Hergé dans Tintin : le temple du Soleil

« Ukhu Pacha » : le monde souterrain

Les Incas imaginaient que le monde terrestre et le monde souterrain étaient connectés au travers des grottes et sources.

Dieu de la mort, Supay est aussi le dirigeant du monde souterrain.

Ce monde souterrain n’est toutefois pas l’équivalent de l’enfer dans la religion catholique. Comme pour les autres mythologies d’Amérique du Sud, le monde souterrain Inca est un passage obligé pour les morts (qu’ils soient bons ou mauvais) avant leur résurrection : le monde souterrain Inca est donc plus une épreuve.

 

A la fin de l’empire Inca, la mythologie Inca aida la conquête espagnole d’une manière surprenante : les Incas croyaient en effet que les conquistadors était Viracocha, le Dieu créateur qui avait quitté l’Amérique mais devait revenir auprès des Incas. Viracocha est décrit comme un être ayant la peau clair et arborant une barbe. Cette description correspondait parfaitement aux espagnols ayant la peau blanche et doté de barbes souvent crasseuses. Ces similarités physiques ont donc perturbés les Incas et permis aux espagnols de s’enfoncer facilement sur leur territoire.

La mythologie Inca disparut rapidement après l’arrivée des espagnols. Comme dans le reste de l’Amérique du Sud, ces derniers s’efforceront en effet de détruire toute trace de cette religion tout en convertissant les locaux au catholicisme.

Laisser un commentaire