La création du monde selon la mythologie grecque

Contrairement aux religions monothéistes, la mythologie grecque ne dispose pas d’un texte de référence. Plusieurs récits différents relatant la création de l’univers existent donc. Dans cet article, nous parlerons du récit le plus connu : la Théogonie du poète grec Hésiode.

Du Chaos naît le monde

Au commencement de ce récit, seul l’élément primordial Chaos existe ; une profondeur béante. Chaos donne ensuite naissance aux premiers Dieux primordiaux :  Gaïa (déesse de la Terre), Tartare (dieu des abîmes insondables, mais aussi niveau le plus bas et terrible des enfers) et Éros (dieu du désir et de l’amour qui malgré son titre n’aura pas d’enfant). Plus tard, Chaos engendre 2 nouveaux Dieux primordiaux : Nyx (déesse de la nuit) et Erèbe (dieu des ténèbres). Ces nouveaux arrivants portent donc à 5 le nombre de Dieux primordiaux issus directement du Chaos.

Cette première génération va ensuite donner naissance à une seconde génération de Dieux primordiaux issus de relations incestueuses entre les membres de la première génération. C’est ainsi que la déesse de la nuit Nyx et son frère Erèbe le dieu des ténèbres donne notamment naissance à Héméra (déesse du jour) et Éther (dieu du ciel supérieur). Gaïa la déesse de la Terre va enfanter toute seule Pontos (dieu de l’eau), Ouréa (dieu des montagnes) et Ouranos (dieu de la pluie).

Ces Dieux primordiaux sont donc à la base du panthéon grec. Cela signifie que tous les Dieux grecs les plus connus comme Zeus ou Poséidon sont leurs descendants.

480px-eros_bobbin_louvre_ca1798
Poterie datant du 5 ème siècle avant J-C et représentant Éros, le dieu de l’amour et du désir. Visible au musée du Louvre.

La création de l’homme

Aucune source n’explique réellement la création de l’homme. Cependant, la plupart des sources antiques s’accordent sur le nom des ancêtres de l’humanité actuelle. Ces ancêtres se nommeraient Deucalion et Pyrrha. Ils seraient les seuls survivants d’un déluge et rebâtiront l’humanité en façonnant des humains à partir de pierre.

On sait aussi qu’avant l’ouverture de la boite de Pandore, les premiers hommes vivaient un âge d’or : ils ne connaissaient ni la guerre, ni la famine, ni la maladie. Il est toutefois intéressant que ces mythes ressemblent aux épisodes d’Adam et Ève ainsi que celui du Déluge évoqué dans les grandes religions monothéistes.

👉🏻Ça peut vous intéresser : La vie après la mort vue par les grecs de l’Antiquité

Et Zeus créa la femme

Bien que la création des hommes n’apparaisse pas dans la mythologie grecque, celle des femmes est abordée dans les œuvres la Théogonie et les Travaux et les Jours d’Hésiode. Emprunte de misogynie, la création de la femme serait due à la volonté de Zeus. En effet, pour punir les hommes suite au don du feu que leur a fait Prométhée, le dieu des dieux demande à Héphaïstos (dieu du feu, de la forge et des volcans) de créer une femme. Nommée Pandora (don de tous les dieux en grec), celle-ci est créée à partir de terre et chaque dieu lui donne une caractéristique physique ou un vêtement.

Derrière sa beauté, Pandora sera toutefois une terrible punition pour les hommes. En effet, c’est elle qui ouvre la boite de Pandore et libère sur le monde la maladie, la guerre et les autres maux. Fourbe, Zeus avait donné la boite de Pandore à Pandora en lui interdisant formellement de l’ouvrir. Pour être sûr que la jeune femme lui désobéisse, Zeus lui avait toutefois fait don d’une grande curiosité lors de sa création.

Contrairement aux religions monothéistes où Dieu et ses suivants sont globalement dépeints comme des modèles de vertus, la mythologie grecque n’hésite donc pas à dépeindre les Divins comme des êtres imparfaits, avec des traits de caractères mauvais et n’hésitant pas à faire le mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *